Nuages Illuminés

Inspirations du sud

A chaque fois que je voyage en Amérique du sud, je suis toujours touchée par plusieurs observations. Elles jouent le rôle de clignotants me rappelant à l’ordre de renforcer ma qualité de vie ou/et de m’inspirer pour les prochaines années. En vrac, il s’agit de la Cellule familiale, des Bisous, des Enfants, de la Décoration ou embellissement du quotidien, de l’Amabilité, des Solutions et bien sur du Temps de vivre.

Lorsqu’il m’arrivait d’aller dans des restaurants, je rencontrais souvent de longues tablées familiales animées comprenant de multiples générations en interaction. J’en croisais également et plus souvent dans la rue à 3 ou 4 membres ou plus tous la main dans la main.

En plus de la bise en guise d’au revoir, ce geste est couramment accompagné de bonnes paroles ou bénédictions : « Que tu partes en paix ! Que ton voyage se passe bien, … » ce qui est très agréable.

Par ailleurs, les femmes quelque soit leur âge, et bien qu’elles portent de hauts talons malgré les rues tortueuses et peuvent paraître superficielles à première vue (de par leur look très « recherché ») portent souvent leurs enfants dans leurs bras les couvrant régulièrement de bisous par ci par là.

De plus, leurs cheveux sont souvent longs et j’ai trouvé ça très beau. Ça peut paraître étrange de mentionner cela mais j’ai réalisé le diktat de notre société en ce qui concerne les cheveux (entre autres) et surtout ce qu’elle estime correct en fonction de l’âge. En sus, la notion sous-entendue est qu’on a ou qu’on prend plus de temps pour s’en occuper.Alaitement naturel

Autre chose, plusieurs dans la rue ou en plein bus bondé vont s’adapter à leur nourrisson respectif pour leur donner leur tétée sous le regard bienveillant des passagers ou passants. Pas de regard furibond ou choqué!

En ce qui concerne les enfants, ils sont très souvent coiffés (vous avez bien lu) et les filles avec des tresses très élaborées parsemées de couleurs, de rubans … Il se vendait même des revues spécialisées en coiffure pour enfants.

Dans certains pays, y compris dans de grandes villes, certaines personnes en plein jardin public ou dans l’étroit espace devant leur maison se balancent dans leur hamac au gré d’une musique (la leur ou celle du voisin). J’ai même vu des commerçants propriétaires se reposer dans un hamac entre les ventes. D’autres avaient leur enfant dans un hamac qu’ils berçaient régulièrement tout en continuant leurs négociations.

L’entraide y est plus courante et quotidienne. J’ai vu des paires de main aider à pousser des image1397690007femmes corpulentes à monter dans des bus. Le gars qui collecte, aide les uns les autres à monter ou descendre sans pourboires aucun. Des hommes qui avaient fait une longue file pour prendre un bus de banlieue (donc minimum 45 minutes de trajet) après une journée de travail cèdent leur droit prioritaire d’être assis à une personne âgée ou une femme avec un enfant arrivée en dernière minute, sans que cela ne soit suggéré nulle part comme ici.

Dernièrement, j’ai réalisé qu’on trouve toujours des solutions sans s’énerver. On ne se tracasse généralement pas pour un rien ou contrarié par une portion du plan qui ne fonctionne pas comme prévu. De plus, à la vue de tous ces petits vendeurs de rue, je me suis rendue compte que j’avais affaire à des milliers de personnes courageuses, responsables, non prises en charge, qui se réveillent chaque matin pour aller vendre quelque chose tout en courant le risque de ne rien écouler, créant par eux-mêmes les moyens simples nécessaires à leur business (sac, nappe, roulotte, …) bref des personnes débrouillardes regorgeant d’idées et portant en eux une graine d’entrepreneur.

Bien sur tout ce que j’ai mentionné n’est pas une règle figée mais reste une tendance générale. Cela est inspirant car en simplicité volontaire, l’une des notions de base appuyant une meilleure qualité de vie est le temps ou plutôt la sagesse de savoir le prendre et d’en jouir pleinement en savourant le moment présent. L’autre agrégat porte sur le choix des priorités à savoir les relations humaines dont familiales plutôt que d’ordre professionnel et le fait d’embellir sa vie avec les moyens du bord.

En espérant vous avoir également inspiré,

Lou_c auteure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *